Catégories
Reviews

Night Call


Petit mot sur les développeurs

Night Call est tout droit venu de la ville de Lyon. C’est une collaboration entre les studios Monkey Moon et BlackMuffin Studio. Ce dernier est spécialisé dans la 2D/3D et s’occupe surtout de la pre-production dans les jeux video, le web et l’animation. Monkey Moon : À son bord, une équipe de développeurs et de créateurs chevronnés ayant travaillé pendant de nombreuses années sur des titres AAA, pour des éditeurs tels que 2K ou Ubisoft. L’aventure Monkey Moon a commencé en 2012.


Night Call – Un jeu d’enquête sur fond de roman noir – Disponible sur Steam et dans Xbox Game Pass pour PC depuis le 17 juillet 2019.

Paris, à notre époque. L’air est glacial et le froid vous mord le bout des doigts alors que vous tirez une nouvelle latte sur votre cigarette. Avec un mouvement de doigts léger, la cendre s’écrase au sol, accompagnée par des gouttes de pluie. Cela fait des jours qu’il pleut de manière incessante. Vous allumez la lumière de votre taxi et vous êtes prêt à commencer votre service. Qui transporterez-vous ce soir ?

Bienvenue à “Sin City”

Night Call est une expérience narrative avant tout. Pas d’action à proprement parler, pas d’explosion, de QTE, d’effets spéciaux onéreux. Vous n’aurez besoin que de votre souris. Le soft vous met dans la peau d’un chauffeur de taxi nocturne (pas Uber mais un vrai taxi). Vous avez une vie correctement réglée en fonction de votre job. Vous dormez la journée et les actes du jeu se déroulent en plusieurs nuits.

Vous serez embarqué malgré vous dans une enquête policière visant à retrouver un serial killer dans un Paris moderne et sa carte 2D entièrement modélisée. Vous comprendrez bien vite le pitch du jeu une fois votre première partie lancée. Après avoir choisi le mode de difficulté, vous voilà prêt à résoudre un mystère à travers les rues de Paris. En effet, vous êtes le dernier à possiblement avoir vu les récentes victimes.

Tout se passera un noir et blanc à la manière d’un bon film policier des années 60. Le film, pardon, le jeu m’a tout de suite fait penser à SinCity dans les plans caméra et l’aspect général. J’ai rarement vu cela dans un jeu vidéo et cela a participé à me faire entrer dans l’histoire sans pouvoir décrocher. Vous êtes prévenu. Nightcall est un jeu d’investigation avec deux buts bien précis. D’une part vous allez devoir résoudre ce mystère et de l’autre, votre vie de chauffeur de taxi vous met devant certaines obligations. Vous voilà avec le gameplay en main.

Une partie de la carte.

Résoudre l’énigme

Sur la carte de Paris intra-muros, vous choisirez vos clients qui apparaîtront. En un clic, vous saurez combien la course vous rapportera et le lieu désiré. Les personnages et les lieux ont tous été faits à la main mais ce n’est rien comparé au travail scénaristique de Night Call. Les protagonistes sont surprenant de réalisme et excellent dans la façon de vous embarquer dans leur vie tant les histoires sont originales, surprenantes et criantes de vérité. Je tiens à faire un chaleureux éloge à Angélique qui m’a énormément touché et fait beaucoup rire.

Aussi impressionnant soit-il, les personnages auront parfois des choses très utiles à vous raconter. Toutefois, veillez à poser les bonnes questions que vous choisirez à travers un menu prévu à cet effet à chaque conversation. Encore une fois, il faudra user de stratégie dans votre comportement comme ne rien dire et laisser l’individu s’épancher ou alors répondre sèchement. Les variables sont nombreuses et les rencontres sont absolument aléatoires. Vous pouvez relancer Night Call avec une nouvelle partie toute neuve et toute l’évolution sera différente. L’aventure se veut non linéaire et c’est un réel tour de force de la part du studio français.

Gérer votre temps

Ne pensez pas pouvoir arpenter Paris indéfiniment et rassembler toutes les preuves nécessaires. Vous aurez un certain nombre de nuit pour y parvenir. À chaque fin de service, vous retournerez dans votre studio parisien ou vous avez disposé votre tableau des suspects avec les preuves rassemblées. Libre à vous de placer chaque indice sous la photo de l’auteur du méfait. Certains indices sermon uniques, d’autre seront partagés avec plusieurs suspects. Faites les bons choix !

D’ailleurs, le nombre d’indices dépendra de votre gestion du temps pendant votre shift nocturne. Je vous le disais, il faudra aussi gérer votre véhicule et votre porte monnaie. Conduire uniquement des clients vous permettra éventuellement de rassembler beaucoup d’indices et d’avoir beaucoup d’argent, mais si vous ne mettez pas d’essence dans votre taxi ou n’achetez pas le journal par exemple, ce sera la fin. Sachant que mettre de l’essence consomme du temps et de l’argent. Est-ce vous sacrifierez des indices ou plutôt vos revenus ? Encore une fois, faites les bons choix !


Vous pensez avoir trouvé le tueur, car vous avez déjà joué auparavant ? Désolé de le vous l’annoncer, mais l’aventure possède plusieurs fins et plusieurs tueurs ! Un suspect dans une partie pourrait être complément différent dans une autre ! Attention tout de même, car les histoires se ressemblent malheureusement un peu trop et le jeu souffre d’une certaine redondance dans sa construction. Le cycle se répète et a tendance à un peu lasser au bout d’un moment.


Nightcall est un jeu comme aucun autre. Vous pensez avoir tout vu et connaissez le genre de jeu type “enquête policière”. Faites-vous le plaisir de jouer à ce jeu. Le style graphique si singulier, l’atmosphère noire, brute et glaciale vous porteront et vous tomberez indubitablement dans l’enquête. Il n’est pas parfait, car j’ai trouvé que le potentiel n’a pas été utilisé à plus de 40%. Il aurait été possible de faire tellement plus. M’enfin la qualité de l’écriture fait le charme de ce jeu. Si vous aimez les bons livres d’enquêtes, Nightcall en est une version augmentée, sinon, passez votre chemin, vous allez vous ennuyer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.