Catégories
Featured Reviews

Moons of Madness

Petit mot sur les développeurs

Fondé en 1993, Funcom est un studio primé qui a commencé dans le développement de MMO. En passant de la SEGA Genesis jusqu'à des grands jeux open world sur PC et console, ils sont connus pour avoir développer des jeux comme The Longest Journey, Conan Exiles ou encore Secret World Legends. 

Moons of Madness est un jeu à la premiere personne à travers un monde d’horreur cosmique ou les scientifiques explore Mars et rencontrent des choses surnaturelles dans une station abandonnée. Sortie sur PC depuis le 22 octobre 2019, Moons of Madness fait son entrée sur console PS4 et Xbox One le 24 Mars 2020.

Scénario

Les scientifiques du laboratoire Orochi ont découvert une station dans un état assez dégradé. D’après l’analyse de messages qu’ils ont reçus, ils concluent qu’il s’agit d’un fait surnaturel et décident de le cacher au public. D’ailleurs, ils en profitent pour créer une station de recherche sur Mars appelé Invictus afin de décrypter la nature des messages.

Vous êtes Shane Neweheart, un technicien sur Invictus et vous ne savez rien par rapport à ces messages. Votre travail est de veiller au bon fonctionnement de la station avec que le vaisseau Cyrano arrive afin de s’occuper de vos tâches. Bientôt vous découvrirez des choses étranges, le système de sécurité est activé, des endroits sont inondés et de la poussière martienne se retrouve à l’intérieur de la station. 

Bientôt vous commencerez à voir et entendre des choses. Des visions, hallucination. Est-ce réel? Sombrez-vous dans la folie ?

Gameplay

Dans Moons of Madness, le feeling qui s’articule entre un FEAR et Dead Space. Rien que ça ! L’ambiance très pesante se mêle à des rencontres plus que fortuites. Votre évolution à la première personne comme tout bon FPS possède ses avantages. Vous avez la sensation de réellement incarner le personnage, vous bougez dans la station à la recherche d’indices, ouvrez les sas, enfilez votre combinaison, appuyez sur les boutons de décompression, “pilotez” un Mircat (vous ne le pilotez pas vraiment mais démarrez les moteurs). Toutes les animations sont réalisées avec brio et contribuent grandement à cette sensation d’être technicien en expédition. Vous aurez à gérer l’oxygène et votre rythme cardiaque.

Même si le tout est bien réalisé, la vitesse de mouvement de Shane peut parfois être frustrante et ne pas toujours répondre rapidement aux commandes comme courir (il court lentement en plus) ou s’accroupir. De plus, j’aurais vraiment aimé pouvoir modifier la sensibilité de la vue car c’est vraiment, vraiment trop limite. Il y a beaucoup d’énigmes à résoudre mais vous pourrez les décomposer assez rapidement si vous êtes attentif aux indices. 

Tout se passera sur votre appareil attaché à votre bras. Dès qu’il y a quelque chose à voir, à comprendre ou à contrôler, vous dégainez et suivez les instructions. La réalisation est propre et fait sens au fur et à mesure de votre évolution sur Mars.

Aspect graphique

MoM est agréable. La station est somme toute assez classique. Les textures sont propres et l’ensemble paraît cohérent. Le level design est bien pensé. Le bestiaire est intéressant. Vous aurez la sensation d’être immergé sur Mars à travers les différentes stations et les grandes étendues de sable orange.

Ambiance sonore

Ahh! Le son dans les jeux d’horreur. Ayant joué en anglais sous-titré anglais, les voix sont très cohérentes. Les couloirs angoissants, les bruits de ventilation et paradoxalement, le silence que propose l’expérience font mouche.

Moons of Madness est un jeu intéressant. Il est très linéaire, ne propose pas d’exploration et n’éveillera pas votre curiosité. Il se contente d’être un jeu-couloir. Malgré cela, il propose une ambiance réussie, un gameplay classique mais efficace et quelques sursauts bien placés. En termes d’horreur pour le segment où il est placé, il ne vous empêchera pas de dormir non plus. MoM est un jeu facile, qui se parcours agréablement pendant les 8 heures qui vous faudra pour le finir.